art quebec artistes peintre sculpteur
Galerie d'art
Galerie d'art




Relève
    
  1. Qu'est-ce que l'Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec ?

L'Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec est une institution édifiée à la demande d'artistes et d'amateurs d'art, et ce, à des fins spécifiques de reconnaissance publique des artistes en arts visuels. Par notre philosophie internationaliste, nous incluons les artistes du monde entier dans notre mission.

Une académie, du grec « Academia », est le plus souvent présumée être un lieu d’éducation. Aujourd'hui, le vocable «Académie» signifie aussi : « une société de gens de lettres, de savants ou  d’artistes » ce qui est notre cas. 

ACADÉMIE INTERNATIONALE DES BEAUX-ARTS DU QUÉBEC ORGANISME D'UTILITÉ PUBLIQUE CULTUREL ET ARTISTIQUE

  1. Qui sont les fondateurs de l'Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec ?

Caroline et Louis Bruens, experts-conseils en marché de l'art. Pour en connaître davantage sur chacun d'eux cliquez ici.

  1. Pourquoi l'Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec a-t-elle été fondée ?

On peut affirmer que sur le plan artistique, le Québec a véritablement pris son envol sur la scène internationale. Voilà bientôt quarante ans que de nombreux artistes québécois ont percé avec succès plusieurs marchés étrangers et particulièrement celui de la francophonie. Les chanteurs, les musiciens, les humoristes, les comédiens, les réalisateurs et les metteurs en scène ont vu leur talent largement reconnu et glorifié. Naturellement, ce sont des agences spécialisées et des représentants professionnels qui ont pris les choses en main pour parvenir à imposer le génie des artistes québécois.

La majorité des citoyens reconnaît aujourd'hui nos artistes comme des ambassadeurs de qualité. Mais en ce qui concerne les arts visuels, les artistes-peintres par exemple, que se passe-t-il ? Ils sont encore et toujours les parents pauvres de l'art, malgré la diffusion à large spectre sur l'Internet. Pourquoi? Parce que l'artiste-peintre, le sculpteur n'a jamais eu la visibilité que procure la télévision aux artistes de la scène. En 1988, nous avons personnellement, réalisé et produit un film d'une heure avec vingt-huit peintres de qualité. Ce film, vu pendant cinq ans à Radio-Canada, a rencontré un franc succès. Depuis, peu de productions ont vu le jour sur le sujet de la peinture exclusivement, il existe quelques rares émissions trop didactiques et trop intellectualisées pour le grand public. Pourtant, il serait grand temps que l'image de la peinture québécoise soit véhiculée à travers le monde par des professionnels du marketing d'art, c'est à dire des "vulgarisateurs" d'expérience en ce domaine. Depuis plusieurs années, de nombreux artistes et galeristes se sont adressés à nous afin de découvrir le moyen de sensibiliser le grand public aux arts visuels.

  1. Quelle est donc la mission de l'Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec ?

Tout au cours de leur vie professionnelle, Caroline et Louis Bruens ont tenté de trouver une solution pour améliorer la vie des artistes en arts visuels (85 ans de métier dans le marché de l'art à eux deux). ils ont décidé de fonder une nouvelle institution consacrée à promouvoir les arts visuels : " l'Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec ". Par ailleurs, nous sommes heureux de pouvoir compter sur la participation de Madame Laura Leroux, membre fondateur de l'Académie. Elle qui a consacré sa vie au théâtre, a décidé de sortir de sa retraite et de s'impliquer dans une deuxième carrière afin de se dévouer aux artistes encore une fois.

D'une part, nous visons à sensibiliser le grand public à la peinture, d'autre part, nous désirons enseigner aux amateurs d'arts et aux investisseurs une façon d'analyser les tableaux par le biais de cours virtuels présentés sur le site Internet principal de notre Académie et des cours réels diffusés par nos artistes professionnels enseignants. Nous désirons aussi faire connaître au grand public et aux artistes, les tenants et les aboutissants de ce marché si complexe qu'est le marché de l'art. A l'image de certains systèmes établis sur l'Internet nous ferons appel au grand public pour lui présenter des oeuvres d'art et lui donner la possibilité d'exprimer ses préférences via un système de votation; mais aussi, nous ferons appel à lui pour créer un jury de connaisseurs. En ce qui concerne les artistes choisis dans les différentes catégories, ils seront mis à l'honneur de diverses façons médiatisées. Seule la qualité des œuvres présentées apportera à leurs auteurs les honneurs qui leur sont dus. Celà offrira à tous les artistes membres de l'AIBAQ l'opportunité d'exposer publiquement le résultat de leurs recherches et de leurs expériences en atelier.

Notre mission est aussi d'offrir une invitation, tant aux galeries québécoises qu'aux galeries de pays étrangers, à visiter le site web de l'Académie pour y découvrir des peintres et sculpteurs de tous les genres, styles et écoles. Voilà, dans les très grandes lignes, la mission de l'Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec Inc.

  1. Quels sont les moyens pris par l'Académie pour diffuser ses artistes membres ?

L'Académie possède d'importantes bases de données concernant les artistes, les galeries, les associations d'art et les amateurs d'art, etc. Elle les utilise pour diffuser quotidiennement ou mensuellement des nouvelles culturelles : expositions, événements, symposiums, etc. Celà se fait aussi par le biais d'une cyberlettre et des médias sociaux tels Facebook, Twitter, etc.

L'Académie propose sa salle de rédaction virtuelle où on retrouve des chroniques, des éditoriaux, des nouvelles, un fil de presse, des calendriers d'expositions, d'événements, de symposiums. Une cyberlettre est envoyée régulièrement à des dizaines de milliers d'amateurs d'art. Une importante action quotidienne est aussi faite dans les médias sociaux par l'Académie et le système permet à chaque artiste d'envoyer son œuvre sur son profil Facebook d'un simple clic. L'Académie diffuse à ses membres les invitations aux différents événements culturels par le biais de son système de communication interne.

L'ASSEMBLÉE NATIONALE A RENDU HONNEUR AU PRÉSIDENT-FONDATEUR DE L'ACADÉMIE INTERNATIONALE DES BEAUX-ARTS DU QUÉBEC, LOUIS BRUENS.

La médaille de l'Assemblée nationale du Québec a été remise à Louis Bruens, par Monsieur le député du comté de Bertrand, Claude Cousineau, accompagné de Monsieur Maka Kotto, député de Bourget, lors du gala ACADEMIA, en 2009, au Musée des beaux-arts de Montréal. Cet honneur lui a été décerné pour ses 50 années d'implication au sein du milieu culturel des arts visuels et de sa contribution au patrimoine du Québec.

 

  1. Qu'est ce que la définition de l'Unesco sur le statut professionnel de l'artiste dont l'Académie s'inspire ? et à qui s'applique-t-elle ?

Vous pouvez lire la définition intégrale de l'Unesco dont voici un extrait.

1. On entend par « artiste » toute personne qui, crée ou participe par son interprétation à la création ou à la recréation d’œuvres d'art, qui considère sa création artistique comme un élément essentiel de sa vie, qui ainsi contribue au développement de l'art et de la culture, et qui est reconnue ou cherche à être reconnue, en tant qu'artiste, qu'elle soit liée ou non par une relation de travail ou d'association quelconque.
2. Le mot « condition » désigne, d'une part, la position que, sur le plan moral, l'on reconnaît aux artistes définis ci-dessus dans la société sur la base de l'importance attribuée au rôle qu'ils sont appelés à jouer, et, d'autre part, la reconnaissance des libertés et des droits, y compris les droits moraux, économiques et sociaux, notamment en matière de revenus et de sécurité sociale, dont les artistes doivent bénéficier.

La présente Recommandation s'applique à tous les artistes définis au paragraphe I.1, quelle que soit la discipline ou la forme d'art que ces artistes pratiquent. Elle s'applique, entre autres, à tous les artistes auteurs et créateurs au sens de la Convention universelle sur le droit d'auteur et de la Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques, ainsi qu'aux exécutants et interprètes au sens de la Convention de Rome sur la protection des artistes interprètes ou exécutants, des producteurs de phonogrammes et des organismes de radiodiffusion.

Pour lire les recommandations relatives à la condition de l'artiste, du 27 octobre 1980, de l'UNESCO et la déclaration finale de 1997 de l'Unesco, pour mieux la comprendre vous pouvez lire la déclaration de 1997 finale ci-près.

  1. À qui s'applique la Loi sur le statut de l'artiste 32.01 ?

CHAPITRE I 
CHAMP D'APPLICATION ET DÉFINITIONS

1. La présente loi s'applique aux artistes qui créent des oeuvres à leur propre compte dans les domaines des arts visuels, des métiers d'art et de la littérature ainsi qu'aux diffuseurs de ces œuvres.

2. Pour l'application de la présente loi, en ce qui concerne les arts visuels :

 1° «arts visuels»: la production d'œuvres originales de recherche ou d'expression, uniques ou d'un nombre limité d'exemplaires, exprimées par la peinture, la sculpture, l'estampe, le dessin, l'illustration, la photographie, les arts textiles, l'installation, la performance, la vidéo d'art ou toute autre forme d'expression de même nature;

  1. Quelles sont les disciplines représentées officiellement par l'Académie ?

La peinture, la sculpture, le dessin, la photographie d'art et la vidéo d'art, ainsi que les autres disciplines d'art créées par nos membres reconnus dans l'étude de leur dossier au titre d'artiste peintre ou de sculpteur. Certaines exceptions peuvent parfois s'appliquer.

  1. Qu'est-ce qu'un diffuseur au sens de la loi ?

«Diffuseur»: personne, organisme ou société qui, à titre d'activité principale ou secondaire, opère à des fins lucratives ou non une entreprise de diffusion et qui contracte avec des artistes; 1988, c. 69, a. 4.

  1. Qui a le statut d'artiste professionnel selon la Loi 32.01 ?

SECTION I 
STATUT D'ARTISTE PROFESSIONNEL

7. A le statut d'artiste professionnel, le créateur du domaine des arts visuels, des métiers d'art ou de la littérature qui satisfait aux conditions suivantes:

 1° il se déclare artiste professionnel;

 2° il crée des œuvres pour son propre compte;

 3° ses œuvres sont exposées, produites, publiées, représentées en public ou mises en marché par un diffuseur;

 4° il a reçu de ses pairs des témoignages de reconnaissance comme professionnel, par une mention d'honneur, une récompense, un prix, une bourse, une nomination à un jury, la sélection à un salon ou tout autre moyen de même nature.

1988, c. 69, a. 7.

  1. Quelles sont les exigences de l'Académie quant à l'établissement du statut professionnel de l'artiste.
  1. L'application des quatre énoncés de la Loi 32.01
  2. La déclaration officielle et légale des artistes contenant ces énoncés lors de leur inscription à l'Académie;

En ce qui concerne le statut professionnel de ses membres, l'Académie applique la définition de l'Unesco, les fondements de la loi canadienne en la matière et, lors de l'inscription les artistes complètent la déclaration officielle et légale de la Loi québécoise 32.01, lois et énoncés auxquels la direction de l'Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec et ses membres se conforment :

  • L'Académie possède un code d'éthique et des règlements très clairs permettant de maintenir l'honneur de la profession des arts visuels tout en permettant à ses membres la plus grande liberté d'exercice; 
  • l'Académie favorise l'obtention des meilleures conditions de diffusion des oeuvres de ses membres, des galeries d'art et des associations et événements qui les représentent;
  • l'Académie est spécialisée en marché de l'art et place en priorité les intérêts économiques, possède un registre, des statistiques et est très sensible à au dossier de l'obtention des droits de suite pour les artistes professionnels;
  • il est important de bien comprendre et de faire la nuance : un artiste professionnel de l'Académie est un artiste-peintre et/ou un sculpteur dont la pratique de son art est sa propre profession (médecin, dentiste, artiste, etc. )et que ce fait a été reconnu par ses pairs;
  • ils vivent de la vente de leurs œuvres ou tentent de le faire;
  • l'artiste professionnel se doit de créer régulièrement, il n'est pas un artiste qui travaille en dilettante;
  • ces artistes se reconnaissent facilement car, leur style leur est particulier, leurs œuvres originales, ils font de la recherche, ce sont des créateurs, ils ont une écriture picturale personnelle.
  • les experts et les marchands de tableaux peuvent souvent reconnaître leurs œuvres au premier coup d'œil;
  • ils possèdent un solide bagage académique, continue leur formation et leurs recherches ou sont autodidactes, mais tous maîtrisent tellement leur matière qu'ils oublient inconsciemment la technique. Leurs œuvres sont donc originales, empreintes de poésie et d'imagination, ce qui fait toute la différence.
  1. Quelles sont les exigences de l'Académie quant aux artistes de la relève et des artistes en devenir ?

L'Académie supporte et conseille les artistes de la relève et les artistes en devenir à préparer leur avenir comme artiste professionnel dans le respect des lois, des standards de qualité sous le regard de leurs pairs artistes professionnels.

  1. Qui peut participer aux activités de l'Académie ?

Pour participer aux activités de l'Académie ou à ses expositions, il est nécessaire de respecter les conditions de participation indiquées sur le site de l'AIBAQ.

  1. Des exigences supérieures sont requises pour participer aux concours de maîtres en beaux-arts, d'académiciens et de professionnels. Le statut d'«artiste professionnel» est le critère de base (minimum exigé) pour les titres et mentions donnant accès aux niveaux supérieurs d'académiciens et de maîtrises en beaux-arts.
  2. Les concours réservés aux catégories d'artistes en émergence et en devenir sont tous jugés par des jurys d'artistes professionnels et nécessitent aussi des travaux d'excellence.
  1. Que représente le titre de grand maître en beaux-arts ?

Le titre de «Grand maître en beaux-arts» est la plus haute distinction accordée à un peintre ou à un sculpteur de genre figuratif et/ou semi-figuratif, et/ou non figuratif. 

C'est pour l'ensemble de son œuvre, dans des disciplines reconnues telles la peinture, la sculpture et le dessin ainsi que pour son implication majeure et son apport constant aux réalisations et aux projets mis de l'avant par l'Académie que ce titre et cet honneur sont  accordés à un artiste.

  1. Que représente le titre de maître en beaux-arts ?

Afin de préciser la nature même du titre de maître-académicien (titre pouvant se lier à d'autres formes d'arts : telles les Lettres)  la direction de l'Académie a décidé de préciser ce titre sous une forme nouvelle, à savoir : Maître en beaux-arts (MBA, AIBAQ) en anglais MASTER OF FINE ARTS (MFA, AIBAQ) et non (Academic teacher) tel que le traduisent les traducteurs automates.

Les détenteurs du titre de «Maître en beaux-arts» pourront user de ce nouveau titre à leur gré. Ils recevront d'ailleurs un parchemin confirmant cette nouvelle formulation.

Le titre de «Maître en beaux-Arts de l'AIBAQ» est une très grande distinction pouvant être accordée à un académicien-conseil ou à un académicien, (à un peintre ou à un sculpteur de genre figuratif et/ou semi-figuratif, et/ou abstrait). Cet artiste sera déclaré «Maître en beaux-arts de l'AIBAQ». Le maître en beaux-arts pourra publiciser l'obtention de sa candidature, de son titre par tous les moyens qu'il jugera pertinents et en lesquels il croira. Il pourra utiliser son titre dans son curriculum artistique et user des lettres (MBA, AIBAQ) à la suite de son nom.

Pour obtenir le titre de «Maître en beaux-arts»:

  • l'académicien ne peut proposer sa candidature lui-même;
  • le proposeur doit exposer en un ou deux feuillets, les raisons pour lesquelles l'Académie devrait retenir cette candidature;
  • dès qu’il est avisé de sa mise en candidature, il peut et doit, s’il aspire à cette reconnaissance de ses pairs et de l’Académie, présenter un dossier sur l'évolution de sa démarche artistique;
  • 12 œuvres minimum en haute résolution les plus représentatives de son œuvre;
  • un minimum de 6 photos d'événements auxquels le candidat a participé et durant lesquels il a été mis à l'honneur (photos en haute résolution); et 2 portraits de sa personne en gros plan;
  • le dossier de participation du candidat doit être soumis à l'Académie, accompagné de quatre lettres d'appui en provenance d'organismes, de directeurs de galerie d'art et d'associations artistiques reconnus et bien entendu d'aucun membre de la famille du candidat.
  • de plus, le candidat devra soumettre une œuvre majeure, la plus représentative de son travail, au cours de la deuxième décade du XXIe siècle. (Par exemple la meilleure œuvre que le candidat considère avoir réalisée au cours des dix dernières années.

  1. Que représente le titre d'académicien ?

LE TITRE D'«ACADÉMICIEN»

Pour atteindre un niveau  supérieur et se mériter le titre d'académicien, l'artiste professionnel ne peut proposer sa candidature lui-même; un message lui sera acheminé par courriel dès que sa candidature aura été proposée à l'Académie.

  • Est une grande distinction accordée à un peintre ou à un sculpteur de genre figuratif et/ou semi-figuratif, et/ou non-figuratif.
  • Cette grande distinction est accordée uniquement aux artistes professionnels mis en candidature et après mise en nomination effective;
  • L'artiste en arts visuels intronisé au titre prestigieux d'Académicien a nécessairement respecté une majorité d'éléments aux yeux des jurés : l'excellence, la persévérance, la spécificité, la progression, l'audace, l'expérience, l'observance des règles de l'art, l'observance de l'éthique, l'honnêteté commerciale, la créativité et le professionnalisme.
  • L'ensemble du dossier de l'artiste sera pris en considération pour ce titre.
  • L'académicien peut publiciser l'obtention de sa candidature et de son titre par tous les moyens qu'il jugera pertinents. Il pourra utiliser son titre dans son curriculum artistique et user des lettres AC., AIBAQ, à la suite de son nom.

LE DOSSIER DE CANDIDATURE

Le dossier de candidature comprend obligatoirement les pièces suivantes :

  • Être artiste professionnel en conformité à la Loi provinciale 32.01;
  • Présenter 2 lettres d'appui de la candidature émanant de galeristes, d'amateurs d'art ou de collectionneurs connaissant l'artiste et sa démarche. (Les propositions émanant de la famille du candidat ne seront pas retenues.);
  • 4 tableaux représentatifs de l'œuvre de l'artiste (en format numérique) (.jpg), en haute résolution.;
  • Les dossiers peuvent être entièrement complétés et déposés par Internet; 
  • Il est essentiel de compléter et de faire la mise à jour de  la fiche technique et de la démarche artistique sur le site privé de l'artiste, des galeries et associations qui représentent l'artiste.
  • De plus, le candidat devra soumettre une œuvre majeure, la plus représentative de son travail au cours de la deuxième décade du XXIe siècle. (Par exemple la meilleure œuvre que le candidat considère avoir réalisé au cours des dix dernières années.)
  1. Que dois-je faire pour participer à une exposition ?

EXEMPLE DE MARCHE À SUIVRE LORS D'UNE EXPOSITION.

Une exposition «HAUT DE GAMME» où des œuvres des maîtres, des académiciens, des lauréats et des œuvres sélectionnées par les maîtres sont exposées, se tient pendant une période préderminée, dans une galerie, un Centre d'Art ou un Musée. Les tableaux présentés ne sont pas virtuels, ils sont accrochés aux cimaises.

  • Les Maîtres, faisant partie du grand jury, sont généralement invités à exposer une œuvre, par exemple le format cible (impérial) pour les œuvres sur papier d'aquarelle, 22 x 30 encadrée est généralement accepté. 
  • A l'annonce d'une exposition par courriel aux membres, les artistes-membres de l'Académie seront priés de placer un tableau dans la catégorie «EXPOSITION» via leur site privé afin de permettre au jury composé de maîtres de choisir l'œuvre à exposer. (Il faut comprendre que l'artiste accepte de créer une pièce originale et de qualité qui pourra être sélectionnée pour participer aux expositions de l'Académie.)
  • Les artistes seront tenus de nous envoyer un fichier .jpg représentant une œuvre en leur possession; une œuvre dont le format 16" x 20" (40 x 50 cm) ou 20" x 16" (50 x 40 cm) qui sera déterminé lors de l'inscription de l'oeuvre.
  • Le fichier .jpg de l'œuvre correspondant à la pièce originale sera soumis aux membres du jury.
  • L'œuvre proposée pour l'exposition ACADEMIA XXI se devra d'être conforme :
    • au fichier .JPG présenté au jury et inscrit au début du concours;
    • encadrée, portant œillets et fil d'acier tendu au premier tiers supérieur du faux-cadre pour faciliter l'accrochage;
    • Nous conseillons à l'artiste de faire assurer son œuvre pour la durée de l'exposition. (Exemple : Expédition et accrochage (21 et le 26 avril). Vernissage le 28 avril et l'exposition se poursuit jusqu'au 11 mai, à 19h).
  • Les artistes participant à l'exposition acceptent que l'œuvre exposée sera mise en vente par l'Académie;
  • Une somme de X% du prix de la vente des œuvres sera retenue et distribuée X%/X% par la Galerie XYZ et par l'Académie pour compenser les frais d'administration (programmation, sélection, réception, accrochage, publicité, sites web, frais adm., autres frais, etc.)
  • Les prix de vente des tableaux devront correspondre aux prix pratiqués normalement sur le marché de l'artiste. Donc, sans augmentation particulière, le prix inscrit sera fixé pour la période du XYZ.
  • Les frais de port et manutention sont à la charge de l'artiste pour les œuvres non vendues, habituellement les artistes reprennent leurs œuvres après l'exposition.
  • Si l'œuvre est vendue, les taxes, les frais des certifications (si demandé), les frais de port et de manutention seront à la charge du client; (Postes Canada, UPS ou autres);
  • Les crédits de l'œuvre et de l'artiste ainsi que les prix seront affichés aux cimaises.
  1. Quelles sont les conditions se rapportant spécifiquement aux candidats et aux candidates et aux exigences des Prix eux-mêmes :
  • On ne peut en même temps être membre du jury d'un des «Prix de l'Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec inc.» et candidat à ce Prix, sauf pour le Grand Prix de l'Académie (tous les artistes professionnels sont invités à voter et la programmation informatique empêche le participant de voter pour lui-même);
  • iI est strictement interdit de présenter des reproductions d'images de quelque source que ce soit autres que les créations de l'artiste participant. Ce dernier doit être le créateur d'une pièce originale respectant en tous points la Loi sur les droits d'auteur. L'Académie se réserve le droit de vérifier l'authenticité des documents qui lui sont présentés. Aucune copie, image digitale, reproduction photographique (dont l'artiste n'est pas l'auteur) ne peut se mériter de Prix. En participant aux différents concours de l'Académie, l'artiste reconnait que les œuvres présentées sont des œuvres originales. Dans le cas ou ce genre de situation (copie ou reproduction) se présenterait et s'avérait exacte, l'Académie se réserve le droit de retirer le Prix gagné, le statut de membre ainsi que les privilèges et titres s'y rattachant;
  • plus d'un prix, d'un titre, d'une distinction ou d'une bourse différents peuvent être cumulés la même année;
  • un prix peut être remis à un groupe lorsqu'il couronne des réalisations conjointes ou lorsqu'il s'agit d'une œuvre collective;
  • la même œuvre ne peut être présentée dans deux catégories différentes;
  • le titre «Artiste de l'année» ne peut être remis à un même artiste, à moins d'un intervalle de 5 ans;
  • un prix ne peut être attribué à titre posthume, c'est-à-dire que la personne dont la candidature a été proposée doit être vivante au moment ou le jury se réunit pour étudier les dossiers;
  • il est entendu que l'Académie peut utiliser, sans permission spécifique, les œuvres de ses membres en tout ce qui concerne la promotion et la publicité par la vente et/ou la distribution d'outils promotionnels. Ex. Sur ses sites web, ses liens, ses actions médiatiques internet ou papier, d'expositions, d'entrevues, des programmes, des affiches, des invitations, des dépliants, dans les médias, etc. tout en protégeant les droits d'auteur des membres par une mention ad hoc.
  1. De quelle façon la sélection se fait-elle ?

Pour chacun des « PRIX ACADEMIA XXI », les candidatures sont évaluées par des jurys distincts formés de trois à dix pairs  et du grand ensemble des artistes professionnels pour le Grand Prix de l'Académie. Le Grand Prix de l'Académie est jugé par tous les artistes professionnels membres du jury. Les points ainsi donnés sont cumulés et les artistes sont ainsi sélectionnés, nominés et lauréats. Pour l'Exposition des ACADEMIA XXI - les œuvres seront sélectionnées par les maîtres.

  1. Quand aura lieu la finale du vote du public de l'Académie ?

La date des finales sera publiées sur le site artacademie.com

  1. Quelle est la nature des prix que les artistes peuvent se mériter lors du gala ?

Chacun des lauréats à l'un des divers Prix, titres ou honneurs reçoit un parchemin honorifique, une excellente visibilité stratégique sur le site officiel, un- positionnement particulier dans le répertoire des artistes sur le site web officiel et ce, de façon continue. Un certificat d'exposition sera remis à chaque exposant. Un certificat de changement de catégorie professionnelle sera remis à chaque artiste concerné. Qui plus est, les gagnants des différents titres et prix seront portés dans les médias publics tels que les réseaux sociaux, Facebook, Twitter, etc. L'artiste doit expédier son œuvre conformément aux exigences, à heure et à temps directement à l'attention de la Galerie XYZ, à l'attention du directeur ou du commissaire d'exposition.

  1. Qu'est-ce que le programme de publicité et marketing de l'Académie ?

Les donateurs de bourses aux artistes, ainsi que les commanditaires peuvent participer au programme de publicité de prestige. En ce qui concerne les publicités imprimées, les vidéos ainsi que la promotion faites dans les médias et sur les sites web de l'Académie, des conditions particulières pourront être offertes aux intéressés. Si vous ou votre entreprise désirez donner une bourse à un artiste, merci de communiquer avec nous au 819-326-9264

Caroline Bruens
Siège Social
6905, chemin Gascon
Sainte-Agathe-des-Monts (Québec)
J8C 2Z7

Téléphone : 819.326.9264

 

 


Les créations artistiques présentées sur les sites de l'AIBAQ sont protégées par le droit d'auteur. Toute reproduction sans le consentement de l'auteur est illégale et peut faire l'objet de poursuites judiciaires.
 
Les auteurs conservent l'entière responsabilité de leurs textes et ne présentent pas nécessairement les opinions de l'Académie (AIBAQ.)

© Copyright A.I.B.A.Q. 2005-2021 - Tous droits réservés